• Parutions/Recensions*11

     

     

     

    Parutions/Recensions*5

    Parutions/Recensions*5

    11

    Dernières parutions de nos membres parmi de très nombreuses parutions à nos Éditions

    (recueils avec recensions*11)

    *

    Parutions de nos membres*2*RC

     

     

    Vous trouverez  un bulletin de commande

    sur notre site

    Pour commander un recueil, se renseigner au siège, on ne peut indiquer le tarif du recueil choisi

    nous ne sommes pas une entreprise commerciale

    *

    Parutions/Recensions*7

    par MICHEL  BENARD

    poeta honoris causa

     

    Parutions de nos membres

     

    Parutions/Recensions*6

     Parutions/Recensions*5

     

    Parutions/Recensions*11Recension : - Alix Lermann Enriquez – « La parole du jour sur la mer. »  

    Editions les Poètes français – format 15x1 - nombre de pages 31 – 2018 –  

      Au travers de son dernier recueil « La parole du jour sur la mer », notre poétesse Alix Lermann Enriquez nous révèle un simple témoignage de la vie au quotidien, la vôtre, la mienne, avec le temps qui silencieusement s écoule pour aller se noyer au fond d’une tasse de café dans les petits matins embrumés. Emporté par une poésie libérée, nous croisons l’émergence de diverses métaphores festonnées de belles images. Comme l’art subtil de l’origami, tout est si fragile au creux de la main. Cette main symbolisée par la plume, se tend implorante, incantatoire. Beaucoup de nostalgie romantique flotte, beaucoup de questionnements aussi assaillent, mais l’aube annonciatrice d’espoir revient toujours. Poésie porteuse d’un vif désir de retour au jardin de l’enfance, poésie du silence issue d’une écriture arpenteuse de voyages oubliés, de grèves silencieuses. Abandonnée dans ses songes, notre poétesse compose des colliers de solitude tatoués d’intimes tristesses, avec ce soleil d’aube qui rentre en elle et qui a :

     « .../... ce parfum de solitude

    que je ne lui connaissais pas. »  

     Michel Bénard.

      Parutions/Recensions*5

     

    Parutions/Recensions*11Recension : - Marie-Noëlle Célérier -  « Ad expiandum » 

    Préface Sydney Leach – Illustration photo François Thérond.

    Editions Les Poètes Français –Paris-  format 15X21 – Nombre de pages 47 –

     La formule latine d’introduction, titre éponyme « Ad expiandum » n’est pas trop forte ! Oui l’homme a bien besoin de se racheter, de faire son mea culpa face au grand gâchis qu’il a généré dont-il est le seul responsable. Oui «  Expier » !

    Marie-Noëlle Célérier annonce d’entrée son intention qui est de ne pas s’adresser aux nantis, aux pseudo-moralistes ou faux sages souvent noyés dans leurs clichés frôlâtés. Mais elle s’adresse aux belles âmes, aux gens simples, aux vieux poètes. Elle écrit pour elle, avec son miroir pour conscience.

    Marie-Noëlle Célérier nous place devant la grande pantomime de la vie et tente de nous en distiller le substantiel. Lourde tâche ! Les textes sont d’une écriture aboutie, construite et libérée, ponctuée de délicates images et justes visions. Le regard sur la vie est objectif, fort d’une intense existence et n’accorde que peu de concessions. Poétique oui, mais lucide, la science aguerrit les utopistes, elle est une poésie raisonnée.   

    Ce recueil contient les vibrations du bilan d’une réflexion de l’expérience.

     Michel Bénard.

     Parutions/Recensions*5Parutions/Recensions*11 Recension : «  Sous le bleu des nymphéas » éditions les Poètes français  2019.

    Préface Michel Bénard.  103 pages  format 15x21 

      Chez Eliane Hurtado l’acte graphique est indissociable des jeux de l’écrit. Les deux disciplines sont parfaitement complémentaires.  

    En évoquant ainsi la nature notre peintre-poétesse soulève cet aspect tragique de son agonie sous les coups de boutoirs portés par l’homme le plus terrifiant des prédateurs devenu totalement irresponsable, avide exclusivement d’or et de pouvoir et allant de ce fait jusqu’à totalement piétiner le jardin qui lui a donné la vie et le nourrit. 

    L’expression est simple, limpide, naturelle, aucune démonstration prétentieuse, ni insipide, les images sont évocatrices en tentant de se rapprocher de la vérité et de la beauté. Tout y est évident comme un jeune rayon de soleil. 

     Michel Bénard. 

     Parutions/Recensions*5

     

     

     

     

     

     

     

    Parutions/Recensions*5

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


Image du Blog virtuellife.centerblog.net
Source : virtuellife.centerblog.net sur centerblog.