• Ateliers de diction

     

    Ateliers de diction

    Ateliers de diction

     

    ATELIER DE DICTION 

     Ateliers de diction

    Animé par 

    Roselyne CHEVALIER 

     Comment faire passer la parole du poète ? Par la voix et par la gestuelle : tout le corps participe à la transmission du verbe.  

    Nous commencerons par le travail de la voix : respiration, articulation, intonation. Diction de la poésie classique avec le respect de la prosodie (métrique, nombre de pieds) et diction de la poésie libre : dans les deux cas, nous ferons un travail sur le rythme et il est recommandé d’avoir l’oreille musicale. Car le poème a sa propre mélodie.  

    Nous passerons ensuite à l’attitude corporelle : conscience du corps dans l’espace, mouvements, verticalité. 

    Enfin, nous passerons à l’émotion qui est une partie importante de l’atelier : que dit le poème (sa compréhension) ? Comment vais-je le dire à partir de ma compréhension ? Je dois ressentir les émotions du poète pour pouvoir les transmettre à un auditoire. Pour cela, je vais faire appel à mes souvenirs émotionnels et à ma mémoire sensorielle (cf. la madeleine de Proust).  

    Voici un exemple :  

    Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant 

    D’une femme inconnue, et que j’aime, et qui m’aime 

    Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même 

    Ni tout à fait une autre, et m’aime et me comprend 

     Extrait du sonnet Mon rêve familier de Paul Verlaine 

     Dans ce cas de figure, il y les images du rêve (une femme à l’apparence changeante), un idéal amoureux (que j’aime et qui m’aime) et de compréhension (et me comprend). Nous allons donc travailler le surgissement des images, le sentiment amoureux et l’union de l’âme (l’amour) et de l’esprit (compréhension). Nous nous pencherons évidemment sur le sens premier du poème sachant que Verlaine a souffert de la mort d’une jeune cousine dont il était amoureux puis de sa propre mère. Et la meilleure façon de faire passer un poème, c’est de le vivre. 

     Dates :

    Jeudi 14 février : tour de table, attentes des participants et annonce du programme 

    Jeudi 14 mars : la voix (chacun apporte le texte de son choix) 

    Jeudi 11 avril : le corps dans l’espace (tenue confortable) : il faudrait pouvoir évoluer dans la salle sur rue 

    Jeudi 9 ou 16 mai (le 9 mai tombe dans un week-end prolongé) : l’émotion (appel aux souvenirs et la mémoire sensorielle) 

    Jeudi 13 juin : travail récapitulatif et préparation d’une restitution si possible en public 

     

     

    * 

     

     

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


Image du Blog virtuellife.centerblog.net
Source : virtuellife.centerblog.net sur centerblog.