• Délégat. internationales

     

     

    Délégations internationaux

      

    Poèmes de nos délégations

    Poèmes de nos délégations

    Délégations internationaux

     

    Délégations internationaux

    Délégations internationaux

     

    Délégations internationaux

    Manolita Dragomir-Filimonescu

       

    Poème méchant

    Le poème arrive au rendez-vous de la nuit
    qui vient de tomber. Il réécrit les lettres
    déjà connues et il saigne des blessures
    déjà à demi effacées. Il tombe sur les
    planchers des pièces qu'on laisse de côté sur le
    grand oubli. Le poème ne connaît personne et c'est
    pourquoi il crache quelques fois sur le sang
    dissipé et déjà noirci. Il conserve une vie à part
    sur les dépouilles d'une époque
    dont personne ne veut savoir comment et pour qui
    on a laissé les traces de ses pas s'égarer sur le tapis d'une ville
    qui n'existe plus, sur les cartes d'un peuple sorti de son histoire
    révulsée et amère.

    Manolita Dragomir-Filimonescu

     

    Délégat. internationales

     

     Résultat de recherche d'images pour "maroc"

     

     Résultat de recherche d'images pour "maroc"

     

    Délégat. internationales

    Aziza El Kadiri

     

    Á propos de l'origine du Monde... De Gustave Courbet.

    Un jour fruit défendu, fleur de vigne, miel,
    Source aux mille vertus, jardin d'Eden,
    Océan d'amour miroitant étoiles et ciel,
    Floraison, nature vôtre, tienne ou mienne.

    Peindre autrement, sacrilège !
    Pur réalisme, excellent arpège !
    Ouverture sur la vie, sur la ronde !
    Là posséder vous rend roi du monde !

    L'admirer, immense plaisir !
    L'envier, intense désir !
    L'acquérir, pure folie ! Extrême délire !
    L'aimer, unique Liberté ! Et de ses bienfaits se nourrir !

    Aziza El Kadiri

     

    Délégat. internationales

     

     

     

    Délégat. internationales

    Délégat. internationales

                   THIERRY SINDA

     

      Kigali , King Faisal hospital dans la nuit du 3 au 4 juin 2018



          Kigali
             Aux orphelins du génocide de 1994


    Sur les pages blanches
    De mon cahier de vie
    J’écris, j’écris, j’écris
                 KIGALI
            En lettres d’or
                        qui scintillent
                            la nuit
                                Dans les méandres
                                des mille collines
                                audacieuses et
                                mouvementées
                                à la mémoire ensanglantée
                                des grands lacs
                                avenants
                                chantant
                                      L’AVENIR BLEU


    J’ entends
    J’ entends
    Les sempiternels
             marteaux piqueurs
                       qui
                 RÉPARENT
    Les cœurs saignants   qui s’aiment
                                    Sur
                                     Les traces
                                     indélébiles
                                     du passé
                                     ancestral
                                     semeur
                                     du bonheur
                                     nouveau
                                     ARROSÉ
                                     de ta puissante
                                     sève
                                         PLURIELLE

    Délégat. internationales






     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


Image du Blog virtuellife.centerblog.net
Source : virtuellife.centerblog.net sur centerblog.