•  

    Accueil

       

    Accueil

      

    Accueil

     

     

    Accueil

     Introduction

    LSociété des poètes français est une association fondée en 1902, à l'occasion du centenaire de la naissance de Victor Hugo, par José-Maria de HerediaSully Prudhomme et Léon Dierx. Son premier président a été Auguste Dorchain. Le président actuel est Jean-Charles Dorge. La société des poètes est la plus ancienne association liée à la poésie et la plus prestigieuse en France. Elle adopta tout d’abord un statut de syndicat selon les termes de la loi du 21 mars 1884. C'est le 2 septembre 1936 que son conseil d’administration, présidé à l’époque par André Foulon de Vaulx, décida de la transformer en association sous le régime de la loi du 1er juillet 1901. Elle a été reconnue d’Utilité Publique par décret du 23 octobre 2003. À noter que les Sociétés des Amis de Victor Hugo, des Amis de Paul Verlaine et des Amis de Pierre Corneille ont été intégrées à la Société des Poètes français depuis 1986. Elle a pour mission principale de créer et renforcer les liens d'amitié et les liens culturels entre tous les poètes francophones par le biais de ses vingt-cinq délégations régionales et de ses sept délégations dans 'espace francophone. Elle collabore avec d'autres associations littéraires afin de favoriser les échanges de vue sur la poésie. Elle encourage la vocation poétique des jeunes. Elle rend hommage aux poètes disparus de toute nationalité ayant illustré la langue française, et entretient leur souvenir. En 1998, elle est devenue éditrice de poètes contemporains. Elle gère une librairie-galerie, l'espace Mompezat, installée 16 rue Monsieur-le-Prince, à Paris, dont elle est propriétaire. Elle édite la revue trimestrielle, l’Agora qui a publié de grands noms de la poésie contemporaine française. Chaque année, elle décerne plusieurs prix poétiques, dont le Prix Jean-Cocteau, le Prix Charles Baudelaire, le Prix Arthur Rimbaud et le Prix Paul Verlaine. Comme dans d'autres associations littéraires de référence, l'admission se fait par cooptation, avec parrainage.

     

    Accueil

     

     

      

     Accueil

        Accueil

         

       Accueil

    rejoignez-nous sur le réseau social Google+

    cliquer sur ce lien :

    https://plus.google.com/u/2/100470425625591915907

     

     

    Accueil

     

      Accueil

     "Ne vous demandez pas ce que l'association peut faire pour vous,

    demandez-vous plutôt ce que vous pouvez faire pour elle."

    John Fitzerald Kennedy

    Accueil

     

    Accueil

     

     

     

     

     Accueil

     


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • à venir

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Le Comité de la SPF

               Premier Comité de la SPF en ses nouveaux locaux en mai 2000

     

       

    Le Comité de la SPF

      

    Le Comité de la SPF

       

     Jean-Charles DORGE Président

    Michel Bénard  Responsable Expositions/vice-président

    Vital Heurtebize : Éditions

    Claire Dutrey : Éditions/Récitals

    Monique Poulard :  Animatrice du "Lundi des Poètes"

    Christian Malaplate : délégations

    Jean Koehler : administratif adjoint

    Danielle Miltenberger : courrier

    Brigitte Beaudin : commission enfance

    Véronique Flabat-Piot : concours de poésie

    Michel Baury : secrétaire général

    Michèle Gouraud : administratice

    Katia Kaloun :  commission jeunesse 

    F.-X. Desprez : secrétaire 

     Corinne Kirsch ; administratrice

       *****************************************************************

     Hors Comité :

    Le Comité de la SPF

     

    Jacques-François Dussottier :

    blog/internet/

    communication

       

    Le Comité de la SPF

    Thierry Sinda :

    Délégué Francophonie

    Afrique et ailleurs

    international

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Comité d'Honneur

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Nos prochaines expositions :

     Nos expositions ont lieu 15 jours par mois, durant la première quinzaine, toujours animées par Michel Bénard.

     Heures d'ouverture de 14 h 00 à 18 h 00 tous les jours sauf le Dimanche et le Lundi

    *

    EXPOSITIONS  2014 :

     Nos expositions d'ARTNos expositions d'ARTNos expositions d'ARTNos expositions d'ART

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nos expositions d'ART

    Nos expositions d'ART

    Nos expositions d'ART

     Nos expositions d'ART

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      Nos expositions d'ART

     ***********************************************************************************************************************

     EXPOSITIONS  2015 :

    Nos expositions d'ARTNos expositions d'ARTNos expositions d'ART

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     Les «lundis des poètes» 

    à notre Espace culturel à 14 h. 30 :  

     

    Le lundi des poètes (affiches) 2017Le lundi des poètes (affiches) 2017 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le lundi des poètes

     Le lundi des poètes

     

     

    Le lundi des poètes

         

     





     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Notre revue l'Agora

     

     

     

    Notre

    revue

    trimestrielle

    l'AGORA :

     

     

     

     

     

     

           Premier numéro :                    Dernier numéro paru :                                                                                     

    Notre revue l'Agora

     Notre revue l'Agora

     

     

    Notre revue l'Agora

     

    Notre revue l'Agora

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • à venir

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    Depuis sa création, en 1902, la Société des Poètes Français est devenue éditrice à compte d'auteur par décision du Comité directeur du 31 octobre 1998. Depuis février 2012, nous sommes devenus une édition à compte d'éditeur. Nous ne sommes pas une entreprise commerciale, nos éditions sont réservées aux seuls membres de notre société. Le comité de lecture a pour mission de veiller aux qualités requises de tout manuscrit présenté.

     

     

     

    Editions Les Poètes Français - Paris

     

    Éditions à compte d’éditeur

     

    de la Société des Poètes Français

     

     

    Nous sommes en mesure d’annoncer l’abandon de nos éditions à compte d’auteur pour mettre notre expérience au service de l’édition à compte d’éditeur. Notre contrat a reçu l’aval de l’annuaire A.U.D.A.C.E.

     

    de Roger Gaillard (anciennement CALCRE)

     

     

     

    ÉDITIONS LES POÈTES FRANÇAIS

     

     

    Nos éditions sont ouvertes aux différents styles d'écriture en poésie, prose poétique, conte, nouvelle, roman. Nous voulons permettre à l’auteur de réaliser et de faciliter un projet d’édition. Nous vous proposons un contrat d'édition établi après étude du manuscrit. Les ouvrages sont référencés sur notre site internet et déposés également à l’Espace Mompezat dans sa partie librairie. De plus, l’auteur peut disposer de L’Espace Mompezat pour une séance de signature-dédicace et bénéficier d’une présentation dans la revue « L’AGORA ».

     

     

    Pour toute demande de renseignement ou établissement de contrat, envoyer votre manuscrit, pour étude au siège de la SPF avec la mention EDITIONS accompagné d’une enveloppe timbrée à votre adresse .

     

     

    Envoyez votre manuscrit sur papier.

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Anciens ComitésAnciens ComitésAnciens Comités

     

     

     

     

                 

     

    ancien siège " Hôtel de Mssa

     

     hôtel de Massa (anciens Comités)

                               **************************************************************************

       Anciens Comités d'Honneur :

     R.P. CARRE, de l'Académie Française

     Jean CAZENEUVE, de l'Académie des Sciences Morales et Politiques

    Pierre DEHAYE, de l'Académie des Beaux-Arts

    Jean LECLANT, Secrétaire Perpétuel de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres

    Jacqueline de ROMILLY, de l'Académie Française

    Louis FORESTIER, Professeur Émérite à la Sorbonne

    Pierre-Christian TAITTINGER, Ancien Ministre et Ancien-Vice Président du Sénat

    Ed .FREDERIC-DUPONT, Ancien Ministre et co-fondateur du Jardin des Poètes

    Georges MESMIN, ancien Député de Paris

    ********************************************************

    LOUIS  FORESTIER, professeur émérite de la Sorbonne

    JEAN-PATRICK CONNERADE, professeur au Collège Impérial de Londres

    SERGE  FENEUILLE, ancien directeur au CNRS, égyptologue

    JEAN JOUBERT, président de la Maison de poésie Languedoc

    JACQUES  VIELSVIL, poète, écrivain belge

    PIERRE GUÉRANDE, poète, écrivain belge

    GIOVANNI  DOTOLI,  professeur de littérature française à Bari

    *****************************************************************

    LOUIS  FORESTIER, professeur émérite de la Sorbonne

    JEAN-PATRICK CONNERADE, professeur au Collège Impérial de Londres

    SERGE  FENEUILLE, ancien directeur au CNRS, égyptologue

    GIOVANNI  DOTOLI,  professeur de littérature française à Bari

    JACQUES  CHARPENTREAU, président de la Maison de poésie

    CHRISTINE  SCHWEITZER, cancatrice internationale

    ALAIN REY, linguiste, lexicopgraphe, dictionnaire "Le Robert"

    **************************************************************************

     

     

     

     

     

    Anciens Secrétaires Généraux :

    Alcanter le BRAHM, André FOULON de VAULX, Henri MALO. Léon RIOFOR, Pierre HALARY, Edmond TEULET, Georges-Eugène BERTIN, Ernest PRE­VOST Hélène SEGUIN, Albert VILLEMET, Marcel BELIARD, Maurice GERVAIS, Louis MOREAU, Marcel DIAMANT-BERGER, Marc CHESNEAU, Jeanne LEN­GLIN, Dominique RENOUARD, Gaston BOURGEOIS, Robert LACROIX de l'ISLE, Jean LARCENA, Frantz CALOT, Pierre LATROBE, Roland LE CORDIER Victor BERNARD, Brigitte LEVEL, Françoise des VARENNES. Thérèse MERCIER, Paule LE MILBEAU, Michel MARTIN, Jacques-François DUSSOTTIER, Jean BAILLON, Claude EVRARD, Jeannine DION-GUERIN, Christophe GOARANT, Georges MECKLER, Bérangère THOMAS, Jean-Pierre BÉCHU, Michel  BAURY,

     

     

    Anciens Trésoriers :

    Pierre de BOUCITAUD, Théodore MAURER, Ernest RAYNAUD, Henri ALLORGE, Pierre LAFENESTRE, Pierre HALARY, Léon VANNOZ, Léon MOU­CHOT, Louis RICHARD, André PAYER, Emile LUTZ, Léon NÉEL, Marc CHES­NEAU, Fernand DAUPHIN, Roland LE CORDIER, Pierre LATROBE, Jean RABEY­RIN, Micheline DUPRAY, Jean-Jacques NAUGE, François TARD, Marie-Rose DELAVAY, Dominique NIDAS , Lucien MALTETE, Corinne MILLIEN-SELLIEZ, Emmanuel MAHIEU-CHATEL, Raoul POUILLY, Claire DUTREY, Jean KOEHTLER

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     Nos manifestations de poésie (Paris):

     

    Nos manifestations de poésie

    Nos manifestations de poésie

     Nos manifestations de poésieNos manifestations de poésie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nos manifestations de poésie

    Nos manifestations de poésieNos manifestations de poésieNos manifestations de poésie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      Nos manifestations de poésie

     Nos manifestations de poésieNos manifestations de poésieNos manifestations de poésie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nos manifestations de poésieNos manifestations de poésie 

     

     

     

     

     

     

     

     

    Manifestations poésie Paris 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Manifestations poésie ParisManifestations poésie ParisManifestations poésie Paris

    Manifestations poésie ParisManifestations poésie Paris Manifestations poésie Paris

     Manifestations poésie Paris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Nos manifestations de poésie (Province):

    Nos manifestations poésie

    Manifestations poésie Paris 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Nos manifestations poésie

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Nos éditions à compte d'éditeur 

    Les éditions Les Poètes Français * Paris

         On ne peut prétendre à l’édition

         si l’on n’est pas membre

         de la Société des Poètes Français.

      Nos éditions à compte d'éditeur

    Les éditions Les Poètes Français

     

    Nos éditions à compte d'éditeur

    Éditions  compte d'éditeur

                           

    Éditions  compte d'éditeur

                        Les éditions Les Poètes Français


    Les éditions « Les poètes français » sont des éditions à compte d’éditeur.

    Un contrat d’édition est établi, précisant les droits et obligations des deux parties

    Attention : N’étant pas une firme commerciale, nous ne tirons aucun bénéfice personnel de cette activité ; seuls sont rémunérés les prestataires.

    L’éditeur est en droit de demander le lancement d’une souscription pour limiter les risques qu’il prend pour la sortie du recueil. On ne peut prétendre à l’édition si l’on n’est pas membre de la Société des Poètes Français.

    Depuis sa création en 1902, la Société des Poètes Français est devenue éditrice par décision du Comité directeur du 31 octobre 1998.

    L’auteur peut disposer de notre Espace culturel Mompezat dans sa partie expositions d’Art pour une séance de signature/dédicace et bénéficier d’une présentation dans notre revue «L’Agora».

    Les manuscrits proposés à l’édition par nos sociétaires doivent d’abord être envoyés en version papier, en deux exemplaires, sous pli non recommandé avec une lettre comportant les coordonnées complètes et une demande explicite d’édition, pour étude au siège de la SPF accompagné d’une enveloppe timbrée à votre adresse. Adresse d’envoi : Société des Poètes Français 16 rue Monsieur le Prince 75006 Paris, avec la mention ÉDITIONS.

    Le comité de lecture a pour mission de veiller aux qualités requises de tout manuscrit présenté.

    Une fois acceptés, les manuscrits doivent être saisis à l’informatique en Word, caractères Times new roman (à l’exclusion de tout autre caractère), en taille 12 (à l’exclusion de toute autre taille), et sans interlignage particulier.

    Les manuscrits ainsi réalisés seront adressés en «fichier joint» à l’adresse courriel :

    stepoetesfrancais@orange.fr

    Nos éditions sont ouvertes aux différents styles d'écriture en poésie, prose poétique, conte, nouvelle, roman.

    Nous voulons permettre à l’auteur de réaliser et faciliter un projet d’édition. Nous vous proposons un contrat d'édition établi après étude du manuscrit.

    Les ouvrages sont référencés sur notre site internet et déposés également à l’Espace culturel Mompezat dans sa partie librairie.

    Pour toute demande de renseignement complémentaire, nous contacter de préférence par courriel, en mentionnant dans l’Objet : Éditions. 

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire

  •  

    Parutions de nos membres   Parutions de nos membres

     

     

    Parutions de nos membres*1

     

    Parutions de nos membres

     1

    Dernières parutions de nos membres parmi de très nombreuses parutions à nos Éditions

    (recueils avec recensions*1)

    Parutions de nos membres*1

    Vous trouverez tout en bas un bulletin de commande

    Pour commander un recueil, se renseigner au siège, on ne peut indiquer le tarif du recueil choisi

    nous ne sommes pas une entreprise commerciale

    *

    Parutions de nos membres

    par Jean-Pierre Béchu

     

    Parutions de nos membres

     

     

     

     

     

     

     

      

    Parutions de nos membres

     Ô Femme de Jacques-François Dussottier

     

      Ce nouvel ouvrage de poésie que nous offre Jacques-François Dussottier en séduira plus d’un ! Avec une extrême discrétion qui rend plus forte encore la sensualité amoureuse de son chant, le Poète confie à la Femme ses sentiments les plus profonds, ses désirs les plus sourds. Il exalte avec beaucoup de pudeur cette part de lui-même qu’il ne saurait exprimer avec autant de force et de vigueur s’il devait la dévoiler au grand jour blafard de notre monde profane.  Car ici, nous ne sommes plus dans l’existence quotidienne : Jacques-François Dussottier nous fait franchir la trame, ce voile fin qui nous sépare de la vraie vie et il nous entraîne sur les degrés de l’amour sublimé, vers les Hauts-Lieux où souffle l’Esprit, nous permettant d’entrevoir, ne fût-ce qu’un bref instant, cette Lumière où tout n’est que pur amour.  Voilà les réflexions qui me sont venues à l’esprit aussitôt après avoir refermé le recueil : un ressenti qui se prolonge en moi comme un frisson de bien-être.  Plus qu’un recueil de poésie amoureuse, un bréviaire d’amour.

     Vital Heurtebize (Lauréat de l’Académie française)  Broché, 68 pages, 15 x 21, prix public : 15 € , ISBN : 2.84529.130.0

     

     Parutions de nos membres


    Parutions de nos membres

     L'Exil du jour de Jean-Charles Dorge

     

     D’emblée, Jean-Charles DORGE rappelle que « son choix des textes de « L’exil du jour » a été basé sur l’intensité d’une émotion vécue ou imaginée, en des circonstances parfois anodines, mais toujours en rapport avec des sensations que chacun pourrait ou voudrait peut-être ressentir »  Il nous entraîne, ainsi, dans un voyage où s’accumulent sensations et émotions multiples au fil des jours et de la vie…

     Bien plus, il se raconte en nous parlant d’antan, d’amour, de nature, d’être, de réflexion ou d’action…  Et son œuvre, écrite dans le style le plus parfait de la poésie classique, nous apporte la preuve que l’on peut être moderne tout en respectant les règles de cet art difficile qu’est la poésie.  Mais, ce qui compte encore plus, c’est qu’il nous dit ses souffrances et ses espérances qui deviennent un peu les nôtres et qui nous touchent au plus profond du cœur.

     Broché, 80 pages, 15 x 21, prix public : 20 € , ISBN : 2.84925. 133.1

     

     

     

     

     

     

     Parutions de nos membres

     

     Parutions de nos membresParenthèses de Michelle Gouraud

     

    « C’était à l’aube des métamorphoses, sur des chemins à découvrir, à la recherche d’un ailleurs plus riche…dans une quête infinie de petits bouts de bonheur…que je vidais mes nuits sur le papier » Ainsi, Michelle Gouraud se livre, sans faux fuyants, dès le début de son ouvrage et nous dévoile, avec force et clarté, les ressorts cachés de son écriture. Son recueil s’articule en trois parties ( prélude, chorégraphie et promesse ) introduites par des illustrations d’une grande beauté, à la fois sensuelles et raffinées. Dans « Préludes », la nature est omniprésente et sublimée par des vers et des images qui nous tirent jusqu’au bout de nos rêves inachevés. Dans « Chorégraphie », c’est la danse qui prédomine mais une danse sensuelle qui ouvre le désir, un désir qui s’affirme, se dévoile et grandit. Avec « Promesse », enfin, le désir s’exacerbe avec des vers et des mots de plus en plus directs qui se couvrent  néanmoins, du voile de la pudeur et de la délicatesse. L’Amour et le désir, dans leur réalisation, sont eux aussi, omniprésents tout au long de l’ouvrage sans oublier l’attente, le  départ, le fer rouge de l’absence et le souvenir à ne pas effacer.

    L’on prendra plaisir à parcourir ce recueil aux images sublimes et aux vers lumineux si bien ciselés.

     

     

    Parutions de nos membres

     

     Parutions de nos membresDerrière l'éventail des plumes de Maryline Meckler

    La poésie de Marilène MECKLER nous fascine comme le chant des sirènes ou une incantation surgie du fond des temps. . Elle nous précipite dans tous ses mondes dont nous ne sortirons qu’à regret. Cette poésie sublime, la force de ses images et ses thèmes audacieux autant que variés contribuent à faire de cet ouvrage un livre de chevet. Une poésie vraie, chargée de sens, qui suscite, chez les lecteurs, une émotion profonde…

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Parutions de nos membres

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LParutions de nos membrese vieux saule sous la pluie de Éliane Demazet

    La poésie d’Eliane DEMAZET, s’écoule, lente et légère, comme les eaux de sa « belle et lente Loire » qu’elle chérit tant. Ses poèmes libres, sans titres, le plus souvent, s’écoulent, eux aussi, au rythme de la nature et des saisons ou encore du courant où affleurent ses souvenirs mouillés de nostalgie. Nostalgie des amours anciennes, des amis d’autrefois, des poètes amis, des jardins disparus et des enfants de la famille grandis trop vite… Ainsi, Théo, Anne-Laure, Lou et Barbara qui grandissent trop vite sans oublier son enfant blanc, son enfant transparent dont l’ombre plane sur ses nuits.

    « Le crépuscule, dit-elle, dessine au ciel des étangs glauques où se noiera la lune.

    S’y perdront aussi mes rêves, mes peines et mes pauvres amours…

    Car il est tard, vois-tu, déjà si tard… »

     

    Parutions de nos membres

     

     

     

     

     

     

                                         Un temps périt par Katia Kaloun

     

    Parutions de nos membres

    Les vers de Katia Kaloun ignorent l'implicite ou le feutré : tout en puissance, ils traduisent une nature enflammée, passionnelle et entière. « La main au ciel, le pied à terre », l'auteur a soif d'absolu, mais l'imposture des jours colore nombre de ses poèmes de tristesse ou d'amertume. « Un temps qui périt » n'est pas pour
    autant un recueil élégiaque. Plaintes douloureuses ou mélancolie coexistent en effet avec la quête du sublime et la fureur de vivre intensément. Les poèmes de Katia Kaloun traduisent le feu qui l'embrasent notamment grâce à leur richesse lexicale, à la force des images et aux jeux d'homophonies qui démultiplient les champs de significations. Chaque strophe s'assimile à une cage de résonance des sentiments, chaque poème semble une fleur éclose dans des contrées secrètes des blessures de l'âme.  »Un temps qui périt » est aussi un hymne à l'espérance et un acte de foi : « ...Malgré l'intempérie/Un merveilleux monde se crée/A chaque fois qu'un temps périt ». Katia Kaloun a été lauréate de l'édition 2012 du Grand Prix de la vocation poétique décerné à un jeune poète pour son premier recueil avec le soutien de la ville de Châteauneuf-du-Pape.

     

     

    Parutions de nos membres

     

     

     

     

     

     .

    Parutions de nos membres

     Quae cum ita sint par Jean-Jacques Travers

     

    Jean-Jacques Travers n'a rien d'un poète de salon dont l'oeuvre aurait mûri dans quelque retraite silencieuse. Sa poésie s'est forgée dans le tumulte de la vie, au fil des épreuves, des rencontres et des découvertes vers lesquelles l'ont porté ses pas : il a traversé la Laponie et a exercé diverses activités en Norvège et en Finlande. C'est un poète voyageur dont les œuvres ont germé de paysages en visages et dont la force procède d'une rare réceptivité aux hommes et au monde. L'érudition du poète, sa profonde sensibilité, lui ont inspiré des vers où se croisent l'humanité, l'émotion et la réflexion philosophique. Jean-Jacques Travers est un philosophe humaniste au sens entendu à la Renaissance, un scrutateur de l'âme, un poète de haute futaie dont les vers possèdent un relief et un rythme, des images et une richesse lexicale hors du commun.

     

     

    Parutions de nos membres

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Sentinelles par Hélène RollandParutions de nos membres 

     

     

    C'est à travers un kaléidoscope étourdissant d'émotions et de tableaux, qu'Hélène Rolland nous dévoile les «Sentinelles éternelles de nos
    vies éphémères». L'éternité, dont le spectacle grandiose de la mer ou une nuit de pleine lune à Ouessant sont des métaphores, contraste avec la
    brièveté de nos vies lourdes de chimères, de nostalgies ou de souffrances. D'un poème à l'autre, Hélène Rolland évoque puissamment nos
    échappées vers le songe ou nos soifs spirituelles, antidotes à nos existences «sans histoire/Avec des couleurs/Plutôt grises, plutôt noires,/ Et
    de tristes lueurs/Qui s'accrochent à un phare». Et les phares sont nombreux qui jalonnent ce beau florilège de poèmes… Des «églises
    remplies d'éternité» aux «sources du Gange» en passant par les tableaux extatiques de la nature, la poésie d'Hélène Rolland ouvre un à un des chemins de lumière.

     

     

     

     Parutions de nos membres

    Parutions de nos membresVital Heurtebize : «  Le temps de la sérénité. »

    Œuvrer en sorte que le temps demeurant encore alloué se prolonge sous le signe de la clairvoyance, de l’Amour et de la Poésie. Tel est le credo de cet ouvrage : « Le temps de la sérénité. » La Poésie ! C’est une vie entière, habitée, éblouie, blessée, absolue par elle et pour elle. « Le temps de la sérénité » est aussi celui de la sagesse, du recul, de la prise de conscience découlant de l’expérience. A ce stade Vital Heurtebize, le Poète pose un regard sur les pans de la société, beaucoup plus détaché, plus anecdotique, voire plus ironique. Mais, c’est croire aussi que la lumière viendra par le Verbe, vivre en poésie est le choix délibéré de vouloir suivre la voie royale. Ce temps de la sérénité, se veut être aussi celui du choix de la reconnaissance du poète qu’il faut resituer dans son contexte. Celui qui permet à la Parole de vie de resurgir. C’est l’heure du dépouillement, du renoncement, parvenir à cueillir les bonheurs simples du quotidien, mais c’est également le temps des formules lapidaires.
    « …/…mes vices sont la boue où fleurit ma vertu. » Vital Heurtebize, joue de la dérision ! Il nargue la camarde afin de mieux goûter les saveurs du miel. La vie est un peu comparable à une montagne, ubac et adret, ombre et lumière. La sérénité invite aussi à cheminer sur une voie qui approche de son terme, pour être toutefois encore difficile la route néanmoins sera moins longue. Elle devient le pèlerinage où l’on se dépouille, où l’on s’affranchit des orgueils, vanités et artifices aliénants. Voici venu l’heure de l’abolition des colères pour laisser reposer ses pensées sur le calme miroir des eaux où tout ne devient plus que contemplation sous le souffle de la réflexion. «  Contemple le cortège innombrable qui passe. » Vital Heurtebize irait-il jusqu’à rejoindre : «  …/… tous ces chercheurs d’âme et mendiants d’espoir. » Ici et là quelques pointes d’amertume se profilent, pourtant vite estompées, car ce sont elles qui donnent un élan au renouveau. Simple petite anecdote, ce renouveau va, malgré un classicisme omniprésent, jusqu’à se décliner en quelques fantaisies de compositions que nous ne connaissions par vraiment chez notre Poète. Cet homme nouveau, argumente-t-il pour un lien ou une rupture entre le corps et l’esprit. Ici et là se disséminent quelques réminiscences bibliques. Sérénité, se veut ici synonyme d’engagement sur la voie de la sagesse, de la prise de conscience du grand mensonge, de la grande illusion sur la « dite » humanité. Oui c’est l’heure de briser la gangue de la grande bouffonnerie orchestrée au rythme des tartuffes.Enfin se LIBERER pour mieux RENAÎTRE !

    Michel Bénard. Lauréat de l’Académie française. Chevalier dans l’Ordre des Arts & des Lettres.

     

     

     

     Parutions de nos membres

    Parutions de nos membres*1Le chant du silence par May Duhameaux-Lefresne

    Présenter un recueil de May Duhameaux ne pouvait être pour moi que source d'un réel plaisir .
    Comment résister à cette émotion profonde que soulève sa poésie !
    Poésie vraie , parce que chargée de sens et d'une belle écriture ; mais poésie vraie surtout
    parce que le poète ne va pas chercher l'inspiration sur les bords de la page blanche mais bien plutôt
    au plus profond de son être . Poésie vraie d'un poète vrai ! Je veux dire que May ne fait pas partie de ces gens – faut-il
    les appeler poètes eux aussi ? - qui se bousculent en jouant des coudes au premier rang pour qu'on
    les reconnaissent ! Non ! May n'en fait pas partie et je le regrette car c'est bien au premier rang que
    se trouve naturellement sa place . Plus tard , comme pour chaque époque , on retiendra quelques noms qui illustreront
    l'histoire de la poésie française du XXI ème siècle . Le nom de May Dehumeaux sera retenu comme
    celui d'une poète qui aura vécu dans la même grandeur discrète qu'une Louise Labbé , une Renée
    Vivien ou une Marie Noël . Je sais que , sa modestie l'emportant , May contestera mon propos , peu importe : je
    persiste et signe .

     

     

     

     

     Parutions de nos membres

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Parutions de nos membres*1Parfum de lumière par Philippe Brechard

     

     «Parfum de lumière» est une oeuvre poétique comme il y en a peu. L'inspiration qui la porte est en effet celle des poètes voyants, des pèlerins de l'Invisible,
    des chercheurs d'absolu. Par sa méditation , Philippe Bréchard touche aux mystères de l'être et du monde ; par sa contemplation de la nature, il perçoit la
    symphonie universelle du cosmos . D'un poème à l'autre s'élabore la conception d'un univers ramifié en un système complet de rapports unissant les couleurs , les parfums , le ciel ,
    le vent, la pierre ou le végétal. L'auteur, on l'aura compris, conduit le lecteur au coeur des «Correspondances» baudelairiennes, évocations éclatées de splendeurs surnaturelles. Il l'éveille
    aussi à une approche de la nature vue comme un grand livre, telle qu'elle apparaît dans les «Contemplations» de Victor Hugo . Dans les deux cas, l'inspiration poétique s'impose comme
    une clef pour interroger l'énigme de l'univers et de notre condition. «Parfum de lumière» nous dévoile, poème après poème, le chant secret du monde : un très grand recueil.  sa contemplation de la nature, il perçoit la symphonie universelle du cosmos . D'un poème à l'autre s'élabore la conception d'un univers ramifié en un système complet de rapports
    unissant les couleurs , les parfum, le ciel, le vent, la pierre ou le végétal. L'auteur, on l'aura compris, conduit le lecteur au coeur des «Correspondances» baudelairiennes, évocations
    éclatées de splendeurs surnaturelles. Il l'éveille aussi à une approche de la nature vue comme un grand livre, telle qu'elle apparaît dans les «Contemplations» de Victor Hugo . Dans les
    deux cas, l'inspiration poétique s'impose comme une clef pour interroger l'énigme de l'univers et de notre condition. «Parfum de lumière» nous dévoile, poème après poème, le chant secret du monde : un très grand recueil.

     

     

     

     

     

    Parutions nos membres*1

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

      

    l'anthologie numéro 3 

    *

    elle est disponible à notre siège,

    pour les participants :

    vous allez la recevoir chez vous

    prochainement

     

    *

    pas de numéro 4 prévu pour l'instant

    *

     

     

     

     

    Anthologie permanente    Anthologie permanente

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     La Société des Poètes Français a repris l'édition de son Anthologie permanente 

    par une série de petits livrets de quarante pages chacun.

    nous pensons donner ainsi l'occasion à nos poètes de publier plus souvent leurs oeuvres au moindre coût. 

    Souhaiter-vous participer à cette reprise ?

     Si oui, il suffit de nous envoyer un ou plusieurs de vos meilleurs poèmes ne dépassant pas chacun six quatrains pour une page. Si votre texte est trop long, il sera réparti sur deux pages. Le tout à raison de 20 € la page, on peut souscrire à plusieurs pages. Les poètes publiés recevront un ou plusieurs exemplaires du livret en fonction du nombre de pages auquel ils auront souscrit. Si notre formule vous convient, faites-nous vite votre envoi. Les participants, que nous espérons nombreux, seront publiés dans l'ordre d'arrivée des souscriptions. Dès le nombre de  pages atteintes, un deuxième livret sera ouvert. Nous réaliserons ainsi une anthologie complète des poètes de notre Société.

     Envoyer de préférence vos poèmes par messagerie pour nous éviter de tout retaper, merci

     Vos envois postaux doivent parvenir au siège de la S.P.F. :

    Soit par courrier à : Société des Poètes Français * "Anthologie 2016" 16, rue Monsieur Le Prince 75006 Paris

     les poèmes  par courriel de préférence à : stepoetfrancais@orange.fr

     Vos poèmes par courriel doivent nous parvenir obligatoirement sous WORD,

    composés en Times, taille 12, vers alignés à gauche et non espacés

    signature en bas du poème

     Préciser dans votre envoi « Anthologie 2016 »

    *

    l'anthologie 1 (2014) est parue,

    l'anthologie 2 (2015) est parue

    l'anthologie 3 (2016 (est parue)

     *

      ANTHOLOGIES déjà parues :

     


    Anthologie permanente
    Anthologie permanente
    Anthologie permanente

    Anthologie permanente 

    Anthologie permanenteAnthologie permanenteAnthologie permanente

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Anthologie permanente

    Anthologie permanente

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Utilité publique

     

    La SOCIÉTÉ des POÈTES FRANCAIS reconnue d'Utilité publique !

     

    Utilité publique

     Reconnaissance obtenue grâce à l'action de ancien président Vital HEURTEBIZE., En 2003, il avait fallu satisfaire à trois exigences essentielles : ouvrir la Société au public, mettre les statuts en conformité avec ceux du Conseil d'Etat et enfin présenter une situation comptable en équilibre pendant trois ans consécutifs ainsi que le budget prévisionnel de l'année en cours . C'est à ses trois exigences que le Président Vital Heurtebize s'est efforcé de satisfaire, à partir de 1998, première année de sa présidence. Il fallut ensuite suivre le dossier à travers les différentes étapes de la procédure : Ministère de l'Intérieur, Ministère de la Culture, Conseil d'Etat et retour au Ministère de l'Intérieur pour décision. Et c'est ainsi qu'en octobre 2003 le ministre signait le décret .

     

    Utilité publique

     Utilité publique

    Loi sur les Associations reconnues d'Utilité publique :

      

    Principe :

     Les associations reconnues d'utilité publique sont une catégorie d'associations ayant acquis un statut particulier, suite à une procédure d'accréditation.

     

     Une mission d'intérêt général :

     cette reconnaissance, accordée par décret en Conseil d'Etat, concerne les associations dont la mission d'intérêt général ou d'utilité publique s'étend aux domaines philanthropiques,

    social, sanitaire, éducatif, scientifique, culturel ou concerne la qualité de la vie, l'environnement, la défense des sites et des monuments, la solidarité internationale.

     

    Conditions requises :

     les conditions doivent en principe correspondre aux critères suivants :

     * une pratique d'au moins trois ans comme association déclarée,

     * la fourniture des comptes pendant cette période et un budget  d'au moins 45 734,71 Euros

     * l'adhésion d'au moins 200 membres,

     * l'intervention sur un plan national,

     * des statuts conformes au modèle approuvé par le Conseil d'Etat.

     

    Procédure :

     La demande, accompagnée des statuts, doit être faite auprès du ministère de l'Intérieur. Celui-ci fait procéder, s'il y a lieu à l'instruction du dossier.

    Dans ce cas, la demande est transmise au Conseil d'Etat pour avis.

     

    Capacité juridique :

     Les associations reconnues d'utilité publique peuvent recevoir, outre des dons manuels, des donations et des legs.

    Au-delà de ses effets proprement juridiques,

     la reconnaissance d'utilité publique est perçue par le monde associatif comme un label conférant à l'association qui en bénéficie

    une légitimité particulière dans son domaine d'action.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  Historique et Fondateurs

     Fondateurs et Historique

     

     

     

    Historique et Fondateurs

    José-Maria de Heredia (1842-1905) :

     Il composa des vers dès 1862, il fit figure de maître dans l'École parnassienne en joignant à un rare talent d'évocation une impeccable facture métrique. Sa poésie est portée par des rythmes érudits et des termes évocateurs par leur sonorité ou leur rareté.

     

    Historique et Fondateurs

     

    Sully Prud'Homme (1839-1907) :

     De formation scientifique, études de droit, il rêva d'unir la poésie et la science et composa de vastes poèmes philosophiques. Son oeuvre où figurent des essais d'esthétique, de philosophie et de critique fut couronnée par le Prix Nobel en 1901.

     

     

    Historique et Fondateurs

     

    Léon Dierx (1838-1912) :

     Compatriote et ami de Leconte de Lisle, il rejoignit les rangs du Parnasse, il sut dans ses poèmes exprimer sous forme de modulations délicates et savantes, sa mélancolie profonde. Très admiré de son vivant, il fut à la mort de Mallarmé sacré "Prince des Poètes" en 1898.

     

     

     

    Historique et FondateursAUGUSTE DORCHAIN (1857-1930)

    Il fut le premier président de la Société des Poètes français en 1902. Né à Cambrai le 19 mars 1857, il fit ses études au lycée de Rouen et son droit à Paris. Est-ce l’influence d’une scolarité qui après s’être déroulée sous une dénomination impériale, se prolongera dans les mêmes lieux baptisés « Pierre Corneille » ? Il voua une véritable dévotion à l’auteur du Cid. Cette passion lui inspirera l’une de ses plus belles poésies « La Jeunesse à Corneille » et l’un de ses meilleurs livres en prose, Pierre Corneille.  Il est alors remarqué par François Coppée. En 1881, paraît son premier livre La Jeunesse pensive, préfacée par Sully Prudhomme et dont François Coppée avait accepté la dédicace. Le livre est couronné par l’Académie Française et nécessite une deuxième édition. C’est un triomphe pour ce débutant de 24 ans. Il s’épanouira selon les propos de ses contemporains dans une grande sagesse. On ne lui connaît pas d’aventure extravagante, ni de grands éclats. Sa destinée marquée par la probité laisse le souvenir d’un homme d’une grande noblesse. Son œuvre est très diversifiée. Outre ses recueils de poésie Vers la lumière et Sans lendemain, il écrira en 1882 : Alexandre Dumas, à propos en vers, 1885 : Conte d’Avril, comédie en vers en 4 actes, 1893 : L’Odéon et la Jeunesse, à propos en vers, 1896 : Maître Ambres, drame lyrique avec François Coppée, 1901 : Pour l’amour, drame en vers, 1895 : Rose d’automne, comédie en vers. Cinq fois couronné par l’Académie Française à laquelle il se présenta deux fois sans succès, ce poète d’une exceptionnelle qualité nous laisse un remarquable Traité de l’art des vers très injustement oublié. Il aura introduit dans ses œuvres aux yeux de ses contemporains « une image, un reflet de l’harmonie et de l’ordre universel ».

     

     

    Historique et Fondateurs

    Historique et Fondateurs

    En 1885, les funérailles de Victor Hugo avaient été une apothéose. Une foule d'amis et d'admirateurs, venus de toute la France, avaient suivi le corbillard de l'avenue Victor Hugo (ainsi nommée dès 1881) jusqu'au Panthéon. Le long du chemin, des sympathies s'étaient révélées, des amitiés ébauchées et des correspondances s'échangèrent ensuite entre des poètes qui s'étaient découverts à cette occasion. En 1873, Stéphane Mallarmé et Cattule Mendès essayèrent de créer une Société Internationale des Poètes, le Comité directeur de la Section française comprenait, outre les deux initiateurs, Blémont, Elzéar et Mérat. La Société ne parvint pas à se développer.

    Historique et Fondateurs  Historique et Fondateurs

    Quatre ans plus tard, l'Exposition universelle de 1889, attira à Paris des millions de visiteurs aux pieds de la Tour Eiffel et permis à certains de ces poètes de se retrouver. Ces retrouvailles avaient été si joyeuses et bénéfiques que chacun souhaita renouveler de telles rencontres. L'Exposition de 1900 fut de nouveau une occasion favorable et quelques-uns en profitèrent avec enthousiasme, si bien que, lorsque se présenta l'idée de célébrer solennellement le centenaire de la naissance de Victor Hugo, l'adhésion fut générale. Un Comité de patronage s'instaura pour préparer de grandioses manifestations. Il était présidé par Sully-Prudhomme, qui venait de recevoir le Prix Nobel, et par José Maria de Heredia. Léon Dierx devait les rejoindre peu après. Du 25 février au 2 mars 1902, les manifestations se succédèrent à travers Paris : conférences, récitals, représentations théâtrales, hommages, expositions, etc...

     

    Historique et Fondateurs Historique et FondateursHistorique et Fondateurs

    Du Panthéon à la place Victor Hugo, de la place des Vosges, où Victor Hugo avait habité pendant la monarchie de Juillet et où se trouve aujourd'hui le musée dit "Maison de Victor Hugo", à la Comédie française, à l'Odéon, à l'Hôtel-de-ville, dans les mairies, les écoles, partout l'on célébra Victor Hugo. Ces festivités devaient se clore le 2 mars par un grand banquet à l'Hôtel Continental. Mais il fallait se séparer et l'on n'entrevoyait pas l'occasion d'une nouvelle réunion, quand l'idée surgit ! La Loi sur les associations (dite Loi 1901), avait promulguée quelques mois plus tôt, en août 1901, et quelqu'un (qui ?) pensa qu'on pourrait profiter de cette coïncidence pour créer une sorte de "syndicat" des poètes. Les poètes Poinsot et Alcanter de Brahm formèrent un Comité d'études qui travailla tout le printemps 1902 à élaborer des statuts pour fixer des objectifs précis à un tel "syndicat" et "destiné à défendre les intérêts matériels et moraux des poètes, à faciliter dans la mesure du possible l'édition de jeunes poètes, à encourager la poésie contemporaine et à mettre plus en relief dans l'instruction populaire par des conférences et des auditions, à représenter la poésie auprès des pouvoirs publics, à venir en aide aux poètes malheureux et à entretenir entre nous, l'esprit de confraternité, de solidarité qui doit les animer..."

     Les réunions de ce Comité aboutirent à l'Assemblée constitutive du 8 juillet 1902 à laquelle participèrent, outre le prestigieux Comité d'Honneur et deux avocats conseillers juridiques, de nombreux poètes comme Émile Blémont, Henry de Braisne, Auguste Dorchain, Albert Mérat, Ernest Raynaud, Daniel de Venancourt et de nombreux autres encore. Puis, on déposa les statuts à la Préfecture de Police :

     La Société des Poètes Français était fondée le 8 juillet 1902

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Historique de création de la S.P.F.

     

    HISTORIQUE  DE  CRÉATION  DE  LA  S.P.F

     

    Parmi les textes intéressant les origines et la création de la Société des Poètes Français, le plus émouvant par sa valeur de témoignage vécu est celui que rapporte le Bulletin trimestriel n° 162 (juillet-octobre 1972). Nous le devons à Roland Le Cordier et à notre Président d'Honneur, Pascal Bonetti. En voici l'essentiel :

     …En juin 1972, comme chaque année, nous célébrions sur la Tour Eiffel, dans son restaurant "En plein ciel", le Solstice d'été. La traditionnelle fête marquait cette année un triple anniversaire : les 70 ans de la Société des Poètes Français, le cinquantenaire (le la Fondation Victor-Hugo et les 20 ans de présidence effective, puis présidence d’honneur de Pascal Bonetti. Celui-ci évoqua, pour une assistance aussi brillante que nombreuse, les journées nationales qui. en 1902 (il y a donc 70 ans), célébrèrent à Paris du 25 février au 2 mars, au Panthéon, à la place Victor-Hugo, à la place des Vosges, à la Comédie-Française, à l'Odéon, à l'hôtel-de-Ville et dans toutes les écoles de France, "le Centenaire de Victor-Hugo et il rappela que la Société des Poètes Français était née de ces journées solennelles et des discours prononcés au banquet monstre de l'hôtel Continental qui, ... sous la présidence d'honneur de Sully Prudhomme, avait en clôture de ces fêtes, le 2 mars, réuni en foule les poètes de France. Le 8 juillet 1902, officiellement, la Société existait. Parallèlement suit son destin, la Société des Amis de Victor-Hugo, alors présidée par Victor Margueritte... En juillet 1914, bien peu avant la Grande Guerre, déjà menaçante et qu'on pressent inévitable, la France et la Grande-Bretagne inaugurent à Guernesey le monument de notre poète national : ensemble on se recueillent devant le chêne issu du gland qu'avait planté, en juillet 1870, le grand poète visionnaire. pour qu'il devînt "le chêne des États-Unis d'Europe'', le chêne de la paix... Quinze jours après éclatait la guerre et bientôt se concrétisait , pour la défense de la civilisation, cette entente cordiale, née déjà dans la poésie. Aujourd'hui, les États-Unis d'Europe en formation, oublient Victor Hugo ; les Poètes n'oublient pas. Ils célèbrent le soixante-dixième anniversaire de leur Société et le cinquantième de la Fondation Victor-Hugo... présidée toujours par un Président des "Poètes Français d Edmond Haraucourt à Pascal Bonetti, qui conclut en ces termes : "Nous sommes ce soir à une altitude qui, rions, permet de voir Paris à nos pieds et, dans le lointain, celle cathédrale que Hugo à chantée. Nous sommes réunis pour penser à nos grands Poètes ,gardons cette ferveur et la France ne mourra pas, mais poursuivra son long rêve de liberté intelligente...".Cette évocation de la création de notre Société, exaltante à plus d'un titre pour tous ceux qui l'entendirent, selon un témoin chaleureux et enthousiaste, est confirmée par l'historique des premiers travaux de fondation, à l'initiative de Sully Prudhomme, José-Maria de Heredia et bientôt de Léon Diercx, et le projet de Poinsot et d'Alcanter de Brahni ; ils forment un Comité d'études d'une "Société des Poètes français", "association syndicale destinée à défendre les intérêts matériels et moraux des poètes, à faciliter les rapports desdits poètes, à favoriser dans la mesure du possible, l'édition des jeunes poètes, à encourager la poésie contemporaine «C'était en 1902 et Sully Prudhomme colligeait ou allait colliger l'Anthologie Delagrave et la mettre plus en relief. dans l'instruction popu­laire. par des conférences et des auditions, à représenter la poésie auprès des pouvoirs et administrations publics, à venir en aide aux poètes malheureux, à entretenir entre tous les poètes l'esprit de confraternité, de solidarité d'idéal qui doit les animer...".Ce Comité d'Etudes aboutit à l'Assemblée constitutive du 8 juillet 1902, avec entre autres : Léon Dierx, Emile Blémont, Albert Mérat. Ernest Raynaud. Auguste Dorchain, Henry de Braisne, Daniel de Venancourt, lvanhoe Rambosson... (plus deux avocats à la Cour, Conseils juridiques). Auguste Dorchain fut élu Président de séance. Le conseil constitué se réunit aussitôt et nomma Auguste Dorchain Président en exercice. (Léon Dierx rejoignant Sully Prudhomme et José­-Maria de Heredia dans le Comité d'Honneur)...

     

      

    Membres de la Société des Poètes Français qui l'ont particulièrement illustrée :

     

     François-P. ALIBERT, Paul AMIOT, Alexandre ARNOUX, Auguste ANGELL­IER, J.-Arnaud DURAND, Pierre AGUÉTANT, Doëtte ANGLIVIEL, Louis ARA­GON, Gabriel AUDISIO, Henry BATAILLE, Pierre BENOIT, Emile BERGERAT, Tristan BERNARD, André BERRY, Roger BODART, Abel BONNARD, Théodore BOTREL, Pierre de BOUCHAUD, Maurice BOUCHOR. Paul BOURGET, M.-P. BOYÉ, Marcel BRUN, Riciotto CANUDO, Francis CARCO, Maurice CARÊME, Emile CAZALIS, Mimy CHABAUD, Jacques CHENEVIÈRES, Marcel CHABOT, Raymond CHRIS­TOFLOUR, Blaise CENDRARS, Henri CLOUARD, Jean COCTEAU, François COPPÉE, Georges COURTELINE, Charles COUYBA , Marie-A. DAGUET, Daniel ROPS, France DAGGET, Julie ALPHONSE-DAU­DET, Marie DAUGUET, Fernand DAUPHIN, Lucie DELARUE-MARDRUS, Emmanuel DELBOUSQUET, Tristan DERÊME, Paul DÉROULÈDE, Léon DEUBEL, J. DEVAL, Charles DERENNES, Roger DÉVIGNE, Maurice DONNAY, Roland DORGELÈS, Jacques DURON, Raymond ESCHOLIER, Louis EMIÉ, François FABIÉ, Jacques FESCHOTTE, Eugène FIGUIERE, André FONTAI­NAS. Paul FORT. Georges FOUREST, Ernest FLEURY, René-A. FLEURY, Maurice FOMBEURE, Maxime FROMONT, Ed. FRÉDÉRIC-DUPONT, Yves GANDON, Pierre-A. GARNIER, Blanche GARANGER, Joachim GAS­QUET, Judith GAUTHIER, GEORGES-DAY, Marcelle GERARD, Armand GOT, Fernand GREGH, Arlette GREGH, Bernard GRASSET, Charles GRANDMOUGIN, Charles GUÉRIN, Edmond HARAUCOURT, Pierre HÉBERT, Jacques HÉBERTOT, Emile HEN­RIOT, René HERVAL, Paul HEURTEBIZE, Emile HINZELIN, Robert D'HUMIERES, Franz HELLENS, Gustave KAHN, J.-A. LAFFORGUE, Jean LAHOR, Louis LE CARDONNEL, Philéas LEBESQUE, Lucien LECOCQ, Charles LE GOFFIC, Anatole LE BRAZ, Georges LEYGUES, Francine LERÉE-PRIVAS, Pierre LOUBIÈRE, Pierre LOUYS, Patrice de LA TOUR DU PIN, Maurice LEVEL, LUCIANE, Hugues LAPAIRE, Xavier de MAGALLON, Maurice MAGRE, Eugène MANUEL, André MARIE, Delphine MARTI, Charles MAURRAS, François MAURIAC, Marcelle MAURETTE, Renée MAUGER-KAUFFMANN, André MAUROIS, Catulle MENDÈS, Jane CATULLE-MENDÈS. Albert MÉRAT, Louis MERCIER, Roger MICHAEL, Albert MOCKEL, Jean MORÉAS, Alfred MORTIER, Emile MOUSSAT, Christian MUR­CIAUX, Amélie MURAT, Vincent MUSELLI, Paul MUSURUS BEY, Anna de NOAILLES, Pierre de NOLHAC, Jacques NORMAND. Raphaël et Anne-Marie ODDO, Jean OTT, Marcel PAGNOL, Louisa PAULIN, Louis PAYEN, André PAYER, Achille PAY­SAN, Marcel PAYS, Cécile PERIN, Louis PERGAUD, Hélène PICARD, Maurice du PLESSYS, Frédéric PLESSIS, Jean-V. PELLERIN, Louis PIZE, Raoul PON­CHON, Georges de PORTO-RICHE, M.-Ch. POINSOT, Jean POURTAL DE LADEVÊZE, Xavier PRIVAS, Gaston RAGEOT, Jean RAMEAU, Marthe RANSON-NEPVEU, Ernest RAY­NAUD, Henri de RÉGNIER, RICARD, Jean RICHEPIN. Violette RIE­DER, Gustave RIVET, André RIVOIRE, Georges RODENBACH, Duchesse de ROHAN, Paul-Napoléon ROINARD, Edmond ROSTAND, Germaine ROUSSEAUX-­DELIGNY, Charles de ROUVRE, Jean ROYÈRE, Frédéric SAISSET, André SALMON, A. de SAINT-EXUPÉRY, SAINT­GEORGES de BOUHÉLIER, SAINT-JOHN PERSE, SAINT-POL ROUX, Isabelle SANDY, Marie-P. SALONNE, Jean SARMENT, Cécile SAUVAGE, Edouard SCHURÉ, Sabine SICAUD, Alphonse SÉCHÉ, Eugène SILVAIN, Raymond SCHI­WAB, Louisa SIEFERT. Stephen LIÉGEARD, Jeanne SULLY, Laurent TAILHADE, Marcel THIRY, TOUNY-LÉRIS, Jules TRUFFIER, Madeleine TUAL, Hélène VACARESCO, Paul VALÉRY, Daniel de VENANCOURT, Léon VÉRA­NE, Emile VERHAEREN, Léon VALADE, J.-L. VAUDOYER, Robert de la VILLEHERBE. de VISME de WEGMANN (Véga), Robert-André VIVIEN, Léon XANROF, Marguerite YOURCENAR, Jeanne YVES-BLANC. Miguel ZAMACOIS, Paul ZENNER, Gustave ZIDLER.

     

      

    Présidents d'Honneur :

     Sully PRUDHOMME, José-Maria de HEREDIA, Léon DIERX. Pascal BONETTI, Marthe-Claire FLEURY-BONETTI, Jacques RAPHAEL-LEYGUES, Pierre OSENAT, Roland le CORDIER, Jacques-François DUSSOTTIER, Vital HEURTEBIZE

     

     

    Présidents Honoraires :

     Charles VILDRAC, Jules ROMAINS, André STIRLING, André LEBOlS, Pierre OSENAT, Jacques RAPHAEL-LEYGUES , Roland le CORDIER, Louis FORESTIER, Brigitte LEVEL,

     

     

    Présidents :

     Auguste DORCHAIN, Émile BLEMONT, Edmond HARAUCOURT, Victor­Émile MICHELET, Sébastien-Charles LECONTE, Léon RIOTOR, André DUMAS, Eugène LE MOUEL, André FOULON de VAULX, Ernest PREVOST, Pierre GROS­CLAUDE, Albert de TENEUILLE. René FAUCHOIS, Pascal BONETTI, Charles VILDRAC, André STIRLING, Jules ROMAINS, André LEBOIS, Marthe-Claire FLEURY, Louis FORESTIER, Jacques RAPHAEL-LEYGUES, Edmée de LA ROCHEFOUCAULD, Brigitte LEVEL, Françoise des VARENNES, Jacques-François DUSSOTTIER ,Vital HEURTEBIZE, JEAN-CHARLES DORGE. 

     

     

    Vice-Présidents Honoraires :

     Hélène SEGUIN. Pierre LATROBE. Robert LACROIX de l'ISLIE, Marc CHESNEAU. Jeanne LENGLIN, Roland LE CORDIER, Jean RAIBEYRIN, Jacques RAPHAEL- LEYGUES, Magdeleine LABOUR, Hervé ROY,

     

     Vice-Présidents :

    Émile BLEMONI, Victor-Emile MICIIELE, Ernest RAYNAUD. André FOU­LON de VAULX, Baronne de BAYE. Théodore MAURER, Charles LE GOFFIC, Lucien PA'I'E, Eugène LE MOUEL, Léon RIOTOR, Alcanter de BRAHM, Léon BOCQUET, Yvanohë RAMBOSSON, Fernand HAUSER, Pierre LAFENESRE , Charles BORNIER, Lya BERGER. Ernest PREVOSI, Pascal BONETTI, Henri ALLORGE, Georges-Eugène BERLIN, Marie-Louise DROMART, Emmanuel AEGERTER, René FAUCHOIS, Louis RICHARD, Henry BERTON, Lionel NAS­TORG, Emile LUTZ, Frédéric SAISSET, Auguste VILLEROY, Albert de TENEUILLE, Marc CHESNEAU, Marcel DIAMANT-BERGER, André DELACOUR, Emile RIPERT, Maurice ROSTAND, Jean de LA ROCCA, Hélène SEGUIN, Gaston BOURGEOIS, Raphaël BARQUISSAU, Adolphe BOSCHOT, Dominique COMBET­TE, Tristan KLINGSOR, Miréio DORYAN, Marie NOEL, Charles VILDRAC, Jacques HEUGEL, Yves-Gérard LE DANTEC, André CHAMSON, Georges DUHAMEL, Guy CHASTEL, Nicolas BEAUDUIN, Henriette CHARASSON, Philippe CIIABANEIX, Jacques CARTON, Maxime LERY, Abel DOYSIE, Gérard d'HOUVILLEVILLE (Mme ), André BERRY, Jean LEBRAU, André LO CELSO, Jean DURTAL (Mme), Bernard de MOIDREY, Victor BERNARD, Roland LE CORDIER, Pierre MENANTEAU, Jean RABEYRIN, Rosemonde GERARD, Magdeleine LABOUR, Hervé ROY, Jean BANCAL, Luc ESTANG, Louis FORESTIER, Marc ALYN, Françoise DES VARENNES, Micheline DUPRAY, Henri CUNY, Thérèse MERCIER, Paule LE MILBEAU, Thérèse MERCIER, Lucien MALTETE, Michel MARTIN, Jacques-François DUSSOTTIER, Isabelle NORMAND, Claude EVRARD, Claire  DUTREY, Michel BÉNARD. Véronique  FLABAT-PIOT,

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Devenir membre de la SPFDevenir Sociétaire de la SPF

     

     

    Devenir Sociétaire de la Société des Poètes Français

     Dans notre univers contemporain, la tâche est ardue car nous subissons la pression de la culture de masse et de l'image, la facilité qui se réduit à regarder la télévision, aller au cinéma, au concert mais, où sortir de chez soi hors des sentiers pour  être créatif n'est pas "monnaie courante" mais devient presque un exploit ! De plus, le monde du livre et de l'édition rangent aux étagères inférieures le genre  poétique. Mais, y- a-t-il encore de grandes voix qui osent  se faire entendre ? En tout cas, c'est le travail du poète de dire son temps, d'exercer l'art des mots, de rechercher la perfection  et de ne pas rester un insensible et un passif ? Je pense que cela représente notre salut et notre devoir à tous. Etre membre de la Société des Poètes français est un titre et un honneur.

     

     Une raison culturelle :

    Ceci permet de montrer l'attachement fondamental à notre culture, notre langue et à notre patrimoine littéraire. De faire savoir que le langage poétique se pratique de façon active et compte de nombreux auteurs. De transmettre notre libre conscience, et l'attachement à l'expression et la création individuelle. La reconnaissance d' Utilité Publique prouve son rôle et  sa fonction culturelle en France et dans les pays francophones.

     

    Une raison morale :

    La Société défend les intérêts des poètes contemporains dans l'exercice de leur droit d'auteur et de créateur et dans le cas d'éventuel litige. Elle rend hommage aux poètes défunts et exerce ainsi le devoir de mémoire et de transmission de  notre culture littéraire et poétique. Elle est la plus ancienne et la plus honorifique Société poétique de France.

     

     Une raison matérielle :

    L'intérêt de devenir membre repose sur deux principes. D'une part, fédérer les poètes et d'autre part, créer une force vive par l'union. Ceci conduit à rompre l'isolement des auteurs et à se rendre crédible aux yeux du grand public, des institutions et des pouvoirs publics. Une adhésion correspond à un soutien idéologique et financier, nécessaire pour toute entreprise. A noter que cette adhésion est déductible des impôts.

     

    Des services offerts aux poètes :

    - Une revue trimestrielle « L’Agora »

    - Le site Internet et 1 blog/internet comme moyen de communiquer et  d'informer sur nos activités.

    - Un service d’éditions « Editions Les Poètes français-Paris »

    - La participation à des activités poétiques (rencontre, lecture, signature, salons du Livre...)

    - La mise à disposition de l' Espace Culture à Paris à la fois librairie et lieu d'exposition pour la

      présentation de nos auteurs et de personnalités littéraires.

    - L’Hommage annuel à Victor Hugo au Panthéon, à Paul Verlaine au Jardin du Luxembourg

    - Des conférences au Palais du Sénat

    - Des échanges avec d'autres Sociétés, associations et institutions exerçant dans le même domaine.

    - Des manifestations dans la Francophonie

    - Des délégations en France, en Europe et dans le monde

    - Un aspect humain par la rencontre de personnes ayant les mêmes affinités et un  même idéal et qui servent avec honneur la poésie.

     

    Devenir Sociétaire de la SPF

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Nos récitals  Nos récitals

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nos récitals

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nos récitals

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Remise de la Médaille de Chevalier des Arts et Lettres à Vital Heurtebize

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires