• Michel Dansel écrivain

     

     

    Dédicaces/Signatures

     

    Dédicaces/Signatures

    Dédicaces/Signatures

    Dédicaces/Signatures

     

     

     

    Présentation sommaire de l’écrivain Michel DANSEL

    pour son ouvrage «  Paris secret » Robert Laffont.

     

    La Société des Poètes français est heureuse d’accueillir en son siège Michel Dansel auteur inclassable que l’on ne présente plus. Voici un authentique homme de lettres ayant réformé bien des idées reçues et bousculé bien des sociétés littéraires gravitant autour de leur clocher et égocentrisme rétrograde.

    Michel Dansel pour le moins que nous puissions en dire est un personnage attachant, singulier ô combien, captivant, dont l’expression fondamentale oscille entre érudition et provocation, connaissance et intrigue.

    Simplement, pour donner le ton et vous mettre au diapason, Michel Dansel a entre autres soutenu une thèse de doctorat sur Tristan Corbière, le fugitif poète impénétrable « Des Amours Jaunes » et maudit selon Verlaine.    

    Puis au hasard de ses œuvres, je songe aux incontournables comme « Les cimetières de Paris » avec un temps fort pour «  Le Père Lachaise », puis au croustillant « La mémoire d’un rat des Halles » vaste sujet qui en inquiète beaucoup. Sans oublier le sulfureux ouvrage « Les excentriques »

    Les qualificatifs nous font défaut pour situer Michel Dansel personnage tellement insolite, énigmatique et compagnon  de naufrage d’une société contaminée en mal d’identité.

    Petite touche anecdotique, Michel Dansel, ce rabelaisien patenté, passa paraît-il son enfance entre la Champagne et la Bourgogne, convenez que les fées ont bien fait les choses et que ces perspectives sont plutôt bons signes.

    Notre personnage haut en couleur est multidimensionnel, tout le passionne, le préoccupe, mais la poésie et les poètes font partie de ses fondamentaux. Nombreux sont ceux, les bienheureux, aux service desquels il mit sa plume, dans les plus prestigieuses collections, Seghers par exemple, et au hasard je pense à R.G Cadou si délicat poète fondateur de l’Ecole de Rochefort, Paul Verlaine ce vieux faune,  Pierre Béarn le fantôme de la rue Monsieur le Prince, Pierre Osenat ce grand chirurgien poète, ex-président de notre Société des Poètes français, dont je me délecte encore de l’ouvrage quelque peu Janus, composé à quatre mains, par Michel Dansel pour la face sulfureuse et casanovienne, et par notre ami Jean-Pierre Béchu ici présent pour la face poétique sérieuse et  intellectuelle.

    Michel Dansel est un insoumis, un résistant au service des justes causes, un détracteur du crétinisme de notre société humaine formatée à la pensée unique, au retour du religieux fanatisé et du moralisme glorifiant et stérilisant.

    Laissez-moi aussi vous dire qu’il est directeur littéraire de l’Académie Balzac, et juste pour le sourire qu’il est le père fondateur de l’Académie de la Poésie Erotique en tout bien tout honneur, puisque cette Académie qui a ses relayeurs dont nous sommes et qui fonctionne toujours bien, un peu au ralenti actuellement, car nous sommes tous impliqués dans nos tâches multiples et variées.

    Néanmoins, vous pourrez retrouver ou découvrir cette Académie sur le site «  Erotydia ».

    Maintenant, je cède la parole à Jean-Pierre Béchu beaucoup plus compétent que moi pour vous présenter Michel Dansel l’extraterrestre qui osa rédiger la « Lettre d’un laïque au pape ».

    Oui, notre ami est un amoureux inconditionnel de la face cachée des choses et pathologiquement parisien.

    Mais aujourd’hui, nous graviterons autour de cette véritable somme qu’est « Paris secret » publié chez Robert Laffont.

    Jean-Pierre, tu as la parole et celle-ci n’est pas sur les colonnes, mieux elle émane des fibres du cœur ! 

                                                                      MICHEL BÉNARD.

    lauréat de l'Académie Française

    Chevalier des Arts e"t Lettres

    Michel Dansel écrivain

     

     

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    isabelle Jasmin
    Samedi 17 Février à 15:55

    Après avoir lu cet éloge, me voilà encore plus désolée de ne pas avoir pu m'y rendre. Mais je note les références du livre.

    Amicalement

    Isabelle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


Image du Blog virtuellife.centerblog.net
Source : virtuellife.centerblog.net sur centerblog.