• Heure d'hiver 2018

     

     

    Heure d'hiver 2018

     

     

    Heure d'hiver 2018

    C'est le grand week-end du changement d'heure ! Oui, mais quand intervient-il exactement ? Tout ce qu'il faut savoir pour effectuer correctement le passage à l'heure d'hiver tient en une seule phrase : ce dimanche 28 octobre, à 3 heures du matin, il sera à nouveau 2 heures du matin. C'est tout. C'est très simple, mais oublier ou bien se tromper dans le sens des aiguilles à mettre à jour peut être très gênant et faire manquer des rendez-vous en début de semaine. Là encore, c'est très simple : pour ce changement d'heure, on recule dans le temps d'une heure. Pour s'en souvenir et connaître l'heure exacte, voici une petite méthode, un moyen mnémotechnique : le changement d'heure d'hiver intervient en octobre, mois qui se finit par "RE" comme dans "reculer". Une manière de se souvenir que le passage à l'heure d'hiver fait reculer les aiguilles.

    La date des changements d'heure d'hiver et d'été est fixée par une directive européenne, qui fait survenir le passage à l'heure d'hiver le dernier week-end d'octobre et le passage à l'heure d'été le dernier week-end de mars au sein de l'hémisphère Nord. Le changement d'heure d'hiver a donc, comme son nom ne l'indique pas, toujours lieu en automne, quand son pendant le changement d'heure d'été a toujours, comme son nom ne l'indique également pas, lieu au printemps. Le prochain changement d'heure intervient donc dans la nuit du samedi 27 octobre dimanche 28 octobre 2018.

    Heure d'hiver 2018

     

     

    Heure d'hiver 2018

    Heure d'hiver 2018

    Heure d'hiver 2018

    Heure d'hiver 2018

     

    Heure d'hiver 2018

    Le ballet des heures

     Les heures sont des fleurs l'une après l'autre écloses

     Dans l'éternel hymen de la nuit et du jour ;

     Il faut donc les cueillir comme on cueille les roses

     Et ne les donner qu'à l'amour.

     

      Ainsi que de l'éclair, rien ne reste de l'heure,

     Qu'au néant destructeur le temps vient de donner ;

     Dans son rapide vol embrassez la meilleure,

     Toujours celle qui va sonner.

     

    Et retenez-la bien au gré de votre envie,

     Comme le seul instant que votre âme rêva ;

     Comme si le bonheur de la plus longue vie

     Était dans l'heure qui s'en va.

     

    Vous trouverez toujours, depuis l'heure première

     Jusqu'à l'heure de nuit qui parle douze fois,

     Les vignes, sur les monts, inondés de lumière,

     Les myrtes à l'ombre des bois.

     

    Aimez, buvez, le reste est plein de choses vaines ;

     Le vin, ce sang nouveau, sur la lèvre versé,

     Rajeunit l'autre sang qui vieillit dans nos veines

     Et donne l'oubli du passé.

     

     Que l'heure de l'amour d'une autre soit suivie,

     Savourez le regard qui vient de la beauté ;

     Être seul, c'est la mort ! Être deux, c'est la vie !

     L'amour c'est l'immortalité !

     Gérard de Nerval

     

    Heure d'hiver 2018

    LE TEMPS 

     Le temps 

    ce voleur d’amour 

     cet infini restreint 

    nous détruisant chaque jour. 

     

    Le temps 

    cet éternité de l’instant 

     qui nous ronge 

    qui nous emporte. 

     

    Le temps 

    cette étreinte désespérée 

     de la terre et du ciel 

    et de l’immensité. 

     

    Le temps 

    de la passion 

     de la tendresse... 

    ...et de la mort. 

     

    Le temps 

    s’enfuit déjà 

     et tout se dissout 

    rien ne demeure. 

    JFD

     

     

    Heure d'hiver 2018

    La sablier de Dieu

    Tandis qu'à l'horizon, les hordes d'adjectifs,
    Sur un chemin d'idées embrasent la pensée,
    Le mot soleil s'écrit sur la page annoncée
    Des futurs grignotant tous nos présents furtifs.

    La phrase a son silence aux verbes intuitifs,
    Cachée dans la forêt de la rime énoncée.
    Dans l'encrier des mers, la nuit s'est enfoncée
    Entre des pages d'algues aux poèmes craintifs.

    Le veilleur d'océan trace un chemin d'étoiles.
    Un vent de poésie emporte sous leurs voiles
    Les vaisseaux engloutis d'explorateurs du Temps.

    Par le chant de la harpe, une légende est née.
    Et les marins m'ont dit que pour chaque printemps
    Le sablier de Dieu décompte une journée.

    Jean MORAISIN
    Extrait de : Les matins clairs..

    *

    Tic-Tac

    Lorsque "l'insecte Temps" grignote à la pendule
    Mes pas tremblants d'humain, j'invente les contours
    D'un miroir d'apostrophe et son compte à rebours,
    Sous un oeil hypocrite, affiche et me calcule.

    Je suis un tatouage, animal ridicule !
    Je gesticule et nu dans les mailles des jours,
    J'affirme et me rassure en grognant des discours,
    Tandis qu'imperturbable, un oeil ... me minuscule.

    Je viens d'outre alphabet, du tombeau du jamais,
    Que le tic tac des morts égrène en "désormais" !
    Sur le drap du silence où mon ombre chinoise

    Ecarte le rideau du théâtre du vent,
    Je caresse une horloge, une bête sournoise,
    Qui m'attend, me connaît, qui me mord très souvent.

    Jean MORAISIN
    Extrait de Les sentiers invisibles

    Heure d'hiver 2018

     

    Oui, le temps...

    Source universelle d'inspiration pour tous les poètes !

    Je vous propose l'un de mes textes sur ce thème,

    Amitiés poétiques à toutes et à tous. Noël.

     

     

    Le temps perdu

    © Noël Métallier - Janvier 2017

     

    Celui qui pense que son temps

    Vaut si cher que c'est de l'argent,

    Je veux lui dire simplement :

    Ton temps, ce n'est que de l'argent !

     

    Le temps, c'est de la poésie,

    De la joie, de la fantaisie,

    Le temps, vois-tu, c'est un ami,

    Que tu sois là ou loin d'ici.

     

    Le temps est un jeu de lumières,

    Celui qui sait à quoi il sert

    Reste paisible à ne rien faire,

    À s'inventer un univers.

     

    Le temps n'appartient à personne,

    Surtout pas à ceux qui ordonnent,

    Ceux qui t'en prennent ou qui t'en donnent,

    Le temps passe et ça les s'étonne.

     

    C'est vrai que le temps est précieux,

    Pour les enfants, les amoureux,

    Ceux qui ne seront jamais vieux

    Et qui se moquent des envieux.

     

    Alors, marche tranquillement,

    L'air de rien, avance en rêvant,

    En flânant, les cheveux au vent,

    Prends soin de perdre tout ton temps

    Heure d'hiver 2018

     

    Spontanément et pour faire suite au poème de Noel Métallier, je me permets ces quelques mots.

    "Le temps, c'est de l'amour.

    Un jour, tu le sais.

    Le plus tôt, c'est le mieux.

    Et plus on le saura,

    meilleur le monde sera !"

    Merci,

    Marie-Christine/Chrismali

    Heure d'hiver 2018 

     

     

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Dion-Guérin
    Vendredi 26 Octobre à 12:09

    Merci à notre webmaster de talent pour ce bel envoi chanté et lu de deux de nos poètes majeurs

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


Image du Blog virtuellife.centerblog.net
Source : virtuellife.centerblog.net sur centerblog.